mar. Juil 16th, 2024

Relance des chemins de fer : 18 nouveaux agents de sécurité mouvement formés

Le Directeur général des Chemins de fer du Sénégal (Cfs) a présidé, la semaine dernière, la cérémonie de clôture d’une session de formation de la deuxième promotion des «agents de sécurité-mouvement», chargés d’expédier et de réceptionner les trains dans les différentes gares du Sénégal. Depuis le début de l’année, explique Malick Ndoye, «les Chemins de fer du Sénégal se sont lancés dans une vaste entreprise de relance du ferroviaire au Sénégal. C’est dans ce cadre, d’ailleurs, qu’on a lancé les travaux de réhabilitation de la voie Sébikotane-Thiès, ce qui va permettre de reprendre le trafic fret au démarrage de l’année 2024. Si réhabiliter la voie ferrée est une chose, former les travailleurs du rail pour qu’ils puissent assurer l’expédition des trains et veiller à la sécurité ferroviaire, c’en est une autre. C’est pour cela que tout au long de l’année, nous nous sommes évertués à faire une série de formations, comme c’est le cas avec cette deuxième promotion, afin d’être fin prêts et aptes à redémarrer l’exploitation ferroviaire l’année prochaine».

Cette deuxième promotion compte 18 agents auxquels s’ajoute la dizaine de la première promotion. La formation, selon Pape Boubacar Sow, major de cette 2e promotion des «agents de sécurité et mouvement», a duré de 4 mois dont 3 de théorie qui se sont déroulés au niveau des Chemins de fer, avec plusieurs modules autour de la sécurité, l’exploitation, du matériel roulant, du mouvement, des premiers secours, des droits du travail, entre autres. Et un mois de pratique au niveau des gares ferroviaires, autour de la gestion de l’exploitation des gares, le management des études, la réception et l’expédition des trains.

Ainsi, espère le récipiendaire, porte-parole de la promotion, «avec le Dg Malick Ndoye, la Société nationale des Chemins de fer du Sénégal retrouvera son aura d’antan».

Le Dg réitère que «dès le mois de janvier, les conteneurs commenceront à être reposés sur les rails. La vaste entreprise de dynamisation ferroviaire suit son cours et, dans le court terme, le curseur est mis sur la reprise effective du fret ferroviaire entre Dakar et Tambacounda dès le début du mois de janvier 2024».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *