mar. Juil 16th, 2024

La Côte d’Ivoire comme Base Arrière de Déstabilisation du Burkina Faso : Un Ministre Burkinabè S’inquiète

Le ministre de la Communication, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, a exprimé ses préoccupations dimanche soir à la télévision nationale quant à l’utilisation présumée de la Côte d’Ivoire comme base arrière pour déstabiliser le Burkina Faso. Selon lui, cette situation risque de fragiliser davantage les relations entre les deux pays.

Invité de l’émission « Sur la brèche » sur la télévision nationale, le ministre d’État chargé de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, a souligné qu’aucune action du gouvernement burkinabè n’avait été entreprise pour détériorer les relations avec la Côte d’Ivoire depuis l’avènement du MPSR 2 dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré le 30 septembre 2022.

Cependant, le ministre a exprimé son inquiétude face à la possibilité que la Côte d’Ivoire devienne un refuge pour ceux qui cherchent à déstabiliser le Burkina Faso, menant des actions hostiles sans être inquiétés. Selon lui, cette situation nuit à la confiance entre les deux États.

Depuis quelques mois, un Front pour la défense de la république (FDR), opposé à la Transition, a été formé en Côte d’Ivoire, avec pour porte-parole le journaliste Inoussa Ouédraogo. Ce front a vivement critiqué le régime du président Ibrahim Traoré.

Le ministre d’État Jean Emmanuel Ouédraogo a qualifié le FDR de « non-événement » pour le gouvernement, le décrivant comme une « comédie » orchestrée depuis la Côte d’Ivoire par des individus frustrés. Il a révélé que certains membres du FDR ont tenté d’approcher le gouvernement burkinabè, mais sans succès. Il a exprimé de la compassion pour le porte-parole du FDR, Inoussa Ouédraogo, qu’il a qualifié de « mouton de sacrifice ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *