mar. Juil 16th, 2024

Mali : Le Ministre Diop Réaffirme le Retrait Définitif de l’Alliance des États du Sahel de la CEDEAO et Questionne le Timing des Appels au Dialogue

Le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale du Mali, Son Excellence Monsieur Abdoulaye Diop, a réaffirmé la position inébranlable du Mali concernant le retrait de l’Alliance des États du Sahel (AES) de la CEDEAO. Lors d’un panel tenu ce dimanche 2 juin, il a déclaré que cette décision est « irréversible » et que les récents appels au dialogue de la CEDEAO arrivent bien trop tard.

M. Diop a souligné que le Mali, en collaboration avec la Guinée et le Burkina Faso, avait initialement sollicité le dialogue avec la CEDEAO lors d’un sommet de l’Union Africaine. Cependant, il a déploré que la CEDEAO ait répondu à cette demande en aggravant les sanctions contre les ministres des affaires étrangères et les chefs d’État des pays concernés.

« On a été demandeur du dialogue qu’ils amènent aujourd’hui, n’est-ce pas trop tard ? », s’est-il interrogé, soulignant que la CEDEAO aurait dû éviter cette rupture.

Le Ministre Diop a également révélé qu’il lui est actuellement interdit de voyager dans la plupart des pays de la région, à l’exception du Togo. Il a ainsi questionné la possibilité de mener un dialogue constructif dans ces conditions : « Comment je vais parler à tous ceux qui viennent aujourd’hui dire il faut dialoguer, il faut admettre les erreurs commises et nous laisser prendre le chemin qu’on a pris ? », a-t-il conclu.

Cette déclaration ferme du Ministre Diop réaffirme la volonté du Mali de maintenir son retrait de la CEDEAO et met en lumière les tensions persistantes entre l’organisation sous-régionale et ses anciens membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *